Arrêter de fumer

Arrêter de  fumer des cigarettes définitivement sans se fatiguer la vie : Avec la Biorésonance c’est possible !
La Biorésonance combiné à la technique de EFT  Libération émotionnelle) est une manière très efficace pour se désaccoutumer de la cigarette pour de bon car on s’adresse directement aux routines qui mènent une personne à fumer ainsi que par l’inhibition des récepteurs de nicotine qui produit le besoin physique de fumer. Les charges électromagnétiques de la nicotine dans le corps sont neutralisées par inversion de phase et sont éliminées de l’organnisme en 24h. Les cliniques qui utilisent ce procédé par Biorésonance ont observé un taux de réussite de 85% après seulement un traitement.

Pour voir la vidéo cliquer sur l’image.

Si vous êtes vraiment décidé à vous désaccoutumer du tabac, alors la Biorésonance et l’EFT peuvent vous aider.

Vous pensez que c’est trop tard de d’arrêter de fumer? Vous vous trompez!
Très rapidement après avoir arrêté de fumer votre corps commence déjà à guérir. Veuillez voir le schéma ci-dessous:

Les changements physiques après avoir cessé de fumer:

  • 20 minutes : La pression artérielle et le pouls reviennent à la normale. La température du corps redevient normale
  • 8 heures: Le niveau de monoxyde de carbone dans le sang diminue et le niveau d’oxygène devient normal.
  • 24 heures: Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.
  • 48 heures: L’extrémité des nerfs commence à repousser. Les aliments ont un meilleur goût et une meilleure odeur.
  • 2 semaines - 3 mois: La toux et la fatigue diminuent. La circulation s’améliore, l’exercice physique, y compris la marche devient plus facile. Croissance de la fonction pulmonire d’un tiers.
  • 1 mois - 9 mois: Les cils vibratiles dans les poumons et les voies aériennes, croissent à nouveau et la régulation pulmonaire est améliorée. Le niveau général d’énergie augmente. La toux, la congestion, la fatigue et l’essoufflement diminuent.
  • 1 an - 1½: Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur. Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié comparé à celui que court un fumeur.Le taux du rétablissement d’une opération cardiaque/bypass est presque doublé.
  • 2 ½ ans - 5 ans: Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
  • Le risque d’un cancer à la gorge ou dans la bouche est diminué de moitié.
  • 5 ans - 10 ans: Le danger de mourir est le même que pour une personne qui n’a jamais fumé.
  • 10 ans: Le taux de mortalité de cancer de poumon est le même que pour un non-fumeur. Des cellules précancéreuses ont été remplacées. Le risque de cancer de bouche, de la gorge, de la vésicule, des reins et du pancréas est diminué.
  • À partir de 10 ans: L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.